Mes Trucs de Geek en voyage

Mes Trucs de Geek en voyage

by -
8 4883

Voici un article que je n’ai pas eu le temps de poster avant le départ… maintenant que nous sommes posés à Buenos Aires, je vous en fait part. Bonne lecture !

Quand on est totalement Geek dans la vie de tous les jours (c’est aussi mon boulot), on se trouve face à une double contrainte quand on part en voyage : on n’a pas trop de place et on est à peu près sur de faire subir au matériel tout ce qu’il ne faut pas, à savoir très chaud, très froid, très humide etc. Donc on a choisi un équipement simple mais résistant sans trop casser la trirelire.

Le matos :

– un ordinateur DELL MNI 10, il est super léger (1,2 Kg), tourne plutôt bien et bénéficie d’une connectique très pratique : USB X 3 / RJ 45 / Sortie Video. Un des gros avantages est surtout le chargeur qui est aussi gros qu’un chargeur Nokia 3310 (souvenez-vous).

– une caméra Sanyo HD 2000 qui n’a besoin que d’une carte mémoire et d’une petit batterie. C’est une caméra au poing offert par mes potes (merci les amis, ça déchire) qui a l’avantage d’être super légère et facile à utiliser. L’autre truc c’est qu’elle est Waterproof, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver. Enfin, c’est de la HD, donc la qualité est assez bluffante pour le format de la caméra.

– un appareil Lumix DMC-FZ28 10 mégapixels (à Caro), qui fait de superbes photos.

– un disque dur externe Lacie Rugged de 500 Go. Il est tout petit et surtout antichocs.

– un iPod 160 Go acheté sur Apple Refurbish. Il m’était impossible de manquer de musique pendant un an.

– un Nokia 6600 et un Nokia E71

– une batterie solaire qui permert de recharger les portables / iPod dans toutes les conditions. Mes premiers tests sont concluants.

Comme on ne se corrige pas et qu’il faudra gérer des choses à distance, voilà quelques services web que je vais utiliser :

Netvibes, la page d’accueil personnalisée : je suis ainsi abonné au principaux titres de presse français, et je retrouve au même endroit mes emails, les blogs de mes potes qui sont aussi en voyage et des nouvelles de mes collègues via Twitter.

– l’option mail prioritaire de Gmail, qui permet de classer automatiquement ses mails non lus par ordre de priiorité en fonction de la fréquence des échanges avec un contact + des règles dans Gmail qui me permettent de ne pas être pollué par les newsletters / e-mail automatiques

Delicious : il s’agit d’un service de Marque page accessible de n’importe où, qui permet de classer ses marques page par mot-clés. Très utile quand on lit beaucoup de blog/forum avant de partir. J’espère juste que le service ne va pas fermer pendant que je serai loin.
Et c’est tout, mais ce n’est déjà pas mal…

Hootsuite, qui permet de gérer plusieurs profils sociaux (Facebook, twitter, Page Facebook, Linked In, Foursquare…) à un seul endroit sans avoir besoin de se connecter à chaque fois. Il n’y a pas besoin d’installer de logiciel, c’est un service en ligne, donc cela ne ralentit pas mon ordinateur qui devrait être bien chargé de photos à la fin du voyage.

SI vous connaissez d’autres services qui vont ont été utiles en voyage, n’hésitez pas à nous en faire part… et maintenant, tout le monde sait ce qu’on a dans notre sac…

SIMILAR ARTICLES

5 2336

8 COMMENTS

  1. ça y est, j’ai trouvé où on mettait les commentaires. Bon pas trop habitué à vos trucs, mais avec un peu de temps, on y arrive. Par contre , la liaison face book: 350 018 amis que je ne connais pas… je laisse tomber.
    Chaque article a son commentaire? Alors pour celui ci, je suis un peu dépassé…A vrai dire, j’attendais des photos de Buenos Aeres, et non des photos de la FNAC.
    Bon, les temps ont changé.

    Commentaires du vieux: il y a 35 ans (ou presque) on s’expatriait avec Tata Michou (Michèle simplement à l’époque), pour un an aussi au Malawi. (avant de partir, on avait regardé où c’était sur la carte, car Madonna, à l’époque, croyait encore que les cigognes apportaient les bébés.)
    Dans nos préparatifs, ni ordinateur, ni chargeur solaire, ni téléphone cellulaire, mais appareil photo, oui! Réflex Olympus, avec 28mm (ouvertture 1.8), 50 macro, 200 mm et doubleur de focale. Argentique, bien sûr, avec provision de pellicules Kodachrome 25 ASA et Ektachrome 100 ASA, le tout dans un sac plombé pour ne pas être voilées à la douane. Et malette alu semi étanche (pour la poussière) avec de la mousse de polystyrène découpée pour chaque élément. Ca a fait de belles photos et un diaporama (en vraies diapos à mettre dans un projecteur en face d’un écran) au retour.
    Question communications, c’était le téléphone qui passait par l’opératrice internationale (comme le 22 à Asnières). Sauf que du Malawi, il fall

  2. interruption… c’est peut être trop long… suite:

    Question communications, c’était le téléphone qui passait par l’opératrice internationale (comme le 22 à Asnières). Sauf que du Malawi, il fallait passer par Londres. Alors, on n’avait pas de nouvelles tous les jours. Le numéro, c’étaiat le 631 330 à Blantyre.

    Pour les News, radio Malawi n’était pas très objective, et émettait en Swaili que nous ne maitrisions pas totalement. J’avais donc investi dans un poste top niveau à l’époque, et qui capte toujours France-Inter à Toulon… SANYO RP 8700, avec trois bandes ondes courtes, le seul à l’époque qui captait les bandes de 13 m, par lesquelles on pouvait capter RFI. ce, avec deux antennes resort de 6,50 m, tendues entre un palmier et un jacaranda pour être pile sur la longueur d’ondes.

    Pour le reste, les bagages c’était 20 KG. J’avais envoyé une malle (par bateau au frais du ministère des affaires étrangères). Elle est arrivée un mois après, et a attendu un mois de plus le dédouanement car je ne voulais pas payer le bakchich aux fonctionnaire locaux.

    Bon, c’est vieux tout ça. mais ça fait partie des meilleurs souvenirs de notre vie. Alors, profitez en.

Leave a Reply