Puerto Madryn & Peninsula Valdès !

Puerto Madryn & Peninsula Valdès !

by -
3 3056

Après 1400 km de route depuis Buenos Aires, nous sommes arrivés dans la région de Chubut à Puerto Madryn vers 9h du matin. Nous ne nous sommes pas sentis de faire le trajet d’un coup (une étape à Bahia Blanca s’est imposée mais je ne vous la conseille pas il n’y a vraiment rien à faire).

Nous sommes donc arrivés au terminal omnibus sous la poussière avec une température avoisinant les 27 degrés déjà.
Puerto Madryn est une ville baignée par les eaux du Golf Nuevo qui est assaillie par les touristes l’été. C’est une ville balnéaire et c’est aussi la capitale de la plongée.

Nous étions ravis de savoir que nous étions arrivés à bon port et proches de découvrir la Péninsule Valdès avant tout. C’est une réserve naturelle qui abrite les colonies de lions de mer, les manchots de Magellan…. bref la nature !!

Donc nous voilà avec nos sacs à dos bien chargés en direction de la ville pour prendre un bus qui nous conduira au camping (que nous avions réservé pour 3 jours).
Tout euphoriques, nous montons la tente en 2/2 bien que ce ne soit pas la tente 2s’ Quechua !! Nous déplions les duvets qui sentent le neuf et nous décidons d’aller nous balader pour découvrir les alentours. Le camping (camping ACA) est calme et a l’air agréable, nos voisins de jeunes argentins nous interrogent sur le pourquoi de notre venue.

Jour 1 :
Nous arpentons les avenues (interminables) avec Rémi et décidons de louer des vélos pour partir découvrir les environs le lendemain matin.
Après plusieurs tentatives (les magasins sont fermés entre 15 et 18h souvent) nous décidons de rentrer au camping, (mine de rien bien claqués), sans oublier une halte au supermarché pour prévoir le petit déjeuner et notre repas du soir !!
Entre temps, le vent s’est levé au camping, un mini cyclone se prépare, ils nous est donc impossible de manger à l’extérieur et de profiter des tables et des bancs qui sont en face de notre tente.
Notre modeste habitation devient très vite, un bar, salon, salle à manger et chambre. Bref, nous avons bien inauguré la tente dès le 1er soir !

Puerto Madryn Jour 1 from WeLoveAmericaLatina on Vimeo.

Jour 2:
Après une bonne nuit de sommeil, nous retournons à notre boutique de location de vélo, un peu chers, mais les VTT sont nickels et fournis avec un sac à dos dans lequel il y a tout le nécessaire pour gonfler, réparer et changer les pneus au cas où. Le loueur nous demande où nous comptons aller et nous conseille très gentiment de mettre de la crème solaire et d’acheter de l’eau.
En effet, nous avons l’intention de faire 36 km aller-retour sous le soleil pour aller voir une colonie de lions de mer et de cormorans à Punta Loma.
Pour s’y rendre, la route est gravillonnée et sableuse, à chaque fois qu’une voiture nous double, c’est un bon bol de poussière que nous respirons. Je comprends mieux les recommandations du loueur, il n’y a pas un coin d’ombre à l’horizon et pas un « boui boui » pour trouver de l’eau fraîche.
Une fois arrivés à 15 mètres des lions de mer (une barrière nous empêche de nous approcher trop près), nous sommes comme des gamins !! Ouahh c’est impressionnant comme bête, c’est énorme en fait. On a de la chance, c’est la saison des bébés, par contre ça piaille dans tous les sens !!
Le retour se fait tranquillement, longeant la côte et ses eaux turquoises. Nous nous arrêtons observer un navire échoué avant de rendre les vélos et de savourer une bonne bière fraîche !
Très contents de cette journée, nous avons hâte de découvrir le reste le lendemain.

Jour 3 :
Le réveil sonne tôt ce matin car nous avons loué une voiture hier soir, pour nous rendre à la Péninsula Valdès. Inscrite au patrimoine de l’humanité par l’Unesco, cette réserve est l’une des plus belles d’Amérique du Sud. Elle abrite une variété exceptionnelle d’animaux (guanacos, lions et éléphants de mer, Manchots de Magellan…).
Installés confortablement dans notre Volkswagen Gol, et après avoir payé l’entrée du parc, nous nous arrêtons au centre d’informations. Pas de difficultés jusque là sauf qu’il faut être très vigilant pour ne pas se payer les crevasses sur la route. Je conduis Rémi jusqu’à Puerto Piramidès (super spot pour les plongeurs et pour les locaux qui profitent des plages).

Peninsula Valdes from WeLoveAmericaLatina on Vimeo.

Me voilà rapidement prise de panique quand je découvre que la route bétonnée se transforme en dune de sable et que je ne gère plus du tout le véhicule. Les jambes coupées (ouais rigolez !!), je passe le volant à Rémi qui lui est tout à fait apte à faire une étape du Paris-Dakar.
Décontractée je profite quand même du paysage. Nous découvrons la 1ère colonie de lions de mer (nous sommes encore plus près que celle que nous avons vue la veille) et des cormorans noirs nichés sur les rochers.
Nous continuons sur les pistes (enfin Rémi) émerveillés par le paysage désertique. Nous découvrons ce que sont les guanacos, (sorte de lamas coupés avec des biches).
Nous arrivons après 50 km de pistes à Punta Cantor. La partie Est de la Péninsule abrite des « pinguinos » qui sont en fait des manchots. Nous arrivons à surprendre ceux qui se cachent dans leurs terriers. Ils sont au moins une centaine à se dorer la pilule au soleil et à profiter des eaux transparentes. La chance !! Les colonies de lions et d’éléphants de mer ne manquent pas.
Pause pique nique face à la mer mais dans la voiture (pas d’aire de pique nique pour éviter les déchets), et nous filons à 70 km au Nord de la Péninsule. Après 2 h de piste, nous ne tardons pas à rejoindre l’entrée du parc. Il aurait été bon de dormir au parc dans une estancia et d’admirer le coucher du soleil mais bon on n’est pas des « Américains !! ».
Nous rentrons (je reprends le volant dès que le bitume apparaît) jusqu’au camping. Nous rendons la voiture heureux de cette journée.
Tellement nous apprécions la ville et les environs, nous réservons une nuit supplémentaire au camping.

Jour 4 :
Nous avons pour mission aujourd’hui de prendre nos billets pour Ushuaia (enfin Puerto San Julian qui est à 12 h d’ici). Ce matin, nous découvrons nos nouveaux voisins Argentins. Une tasse de maté nous est proposée et la discussion commence. Nous nous asseyons à leurs côtés pour ne repartir que 3 heures plus tard, après avoir pris pas mal d’informations pour le reste du voyage !! Ils sont des environs de Rio Gallegos et nous proposent de faire une escale chez eux quand nous y serons.

Les billets achetés, nous profitons quand même de la plage avant de nous rendre au restaurant (un des plus vieux de la ville et spécialisé dans le poisson) pour fêter mon anniversaire puisque le lendemain, nous serons dans le bus.
Très bon moment au restaurant, nous rentrons sous un ciel étoilé !

Jour 5 :
La famille d’Adrian, (nos voisins de camping) n’a pas oublié mon anniversaire et me le souhaite en nous proposant une fois encore du maté et un repas (que nous refusons car un peu gênés, tout de même).
Nous plions tente et affaires et partons vers le parc situé en centre ville pour un dernier pique-nique avant le départ du bus.
Rémi me fait la surprise de m’offrir mon cadeau (je pensais que c’était le repas au restaurant et la bonne bouteille de vin blanc «Terrazas de los Andes,  réserva Chardonnay 2009, Mendoza), ben non.
Me voilà munie d’une montre flashy « Swatch ». Faut dire que je lui demandais un peu l’heure 10 fois par jour.
Allez, direction la gare routière, dernier petit coup d’internet pour voir vos gentils messages et le bus arrive.

Enchantés de nos 5 jours à Puerto Madryn c’est une destination que je vous recommande en descendant dans le sud de la Patagonie Australe !

SIMILAR ARTICLES

0 7837

0 1932

4 3918

2 2557

6 3736

5 2500

3 COMMENTS

Leave a Reply