Road-Trip Salta : 5 jours « increibles »

Road-Trip Salta : 5 jours « increibles »

by -
6 3736

Nous avons décidé avec nos amis Julie et Clément de faire notre premier road trip en voiture pour découvrir les environs de Salta. Après nous être renseignés sur les tarifs, les conditions de location, les circuits que nous voulions parcourir, nous voilà dans notre Suran Volkswagen pour 5 jours…

1er jour : De Salta à Cachi

Direction Cachi, petit village à 157 km de Salta. Quelques kilomètres après être sortis de la ville , nous traversons plusieurs ruisseaux et rentrons dans le parc de « Los Cardonès ». Nous voilà nez à nez avec des cactus de 3 à 4 mètres de haut, nichés sur des montagnes toutes plus grandes les unes que les autres. C’est de la folie !! En cours de route, nous nous arrêtons aussi visiter un cimetière dans un petit village (enfin 3 maisons) au milieu des cactus.

Salta Road Trip from WeLoveAmericaLatina on Vimeo.

Nous ne verrons pas beaucoup d’animaux le 1er jour sauf une grosse mygale sur notre route. Quelques ânes viendront brouter autour de la tente et un petit scorpion viendra pointer son dard pendant notre repas. Quelques frayeurs plus tard, nous voilà endormis à la belle étoile et près à repartir le lendemain pour Cafayate.

2ème jour : De Cachi à Cafayate

Gustavo, que nous avons rencontré pendant nos prospections dans les différentes agences de location de voiture à Salta, nous a donné des bons conseils et des bonnes adresses. Jusqu’à présent, nous n’avons pas été déçus, tout est « INCREIBLE ». Nous nous arrêtons donc dans un village artisanal, non loin de notre campement de la veille. Ester, une tisserande, nous explique son métier, les différentes laines utilisées (lamas, moutons, alpagua…) et nous fait une démonstration sur le champ. Évidemment, qui dit partir avec 2 filles, dit repartir avec des tissus (poncho, plaids…) cousus mains.
Nous continuons notre route (piste) vers de nouveaux paysages, cette fois-ci, les cactus se font plus rares. Nous traverserons la région des canyons (las quebradas) : accumulations de rochers incroyables, couleurs pourpres, sable fin…. c’est de la folie. La phrase du jour est « c ‘est increible, on peut s’arrêter prendre des tofs!! ».
Nous poursuivons ensuite notre « piste » vers Cafayate (région du Torrontès : vin blanc) avant de longer des montagnes colorées et des vignes. La ville à l’air accueillante, vivante et sympathique. Nous dégustons un vin rouge du coin sur la jolie place, faute de l’avoir dégusté dans une bodega (nous sommes arrivés trop tard, tout est fermé). Clément décide subitement de fêter son anniversaire avec un jour d’avance !! Donc c’est parti, dégustation, apéro…C’est vrai que l’ambiance est chouette ! Nous finirons la nuit au camping municipal après nous être fait une bonne parrilla en écoutant un concert de guitare. Cafayate (renommée Cafachoune par Clément) restera une bonne ville étape !!

3ème jour : De Cafayate à San Antonio de los Cobres

C’est un peu desséchés, déshydratés par je ne sais quoi, que nous partons vers San Antonio de los Cobres. L ‘excitation de la journée ce n’est pas la ville étape, mais c’est de passer un col à 4200 mètres avant de poser notre campement à 3 700. Nous buvons de l’eau toute la journée pour éviter le mal des montagnes. Nous longeons les rails du chemin de fer. Le « tren de las nubes » peut vous amener à San Antonio de los Cobres. Attention si vous avez le vertige, des viaducs (4200 m) surplombent de nombreux cours d’eau et traversent des vallées. L ‘expérience doit être très impressionnante.
Le col franchi (un peu essoufflés mais sans plus), nous arrivons à bon port, avant le coucher du soleil. Nous dormons tous pour la première fois à 3 700 m.

4ème Jour : De San Antonio de los Cobres à Humahuaca

Tout le monde a bien dormi, les maux de tête de la veille sont passés, le plus dur est fait. Nous redescendons en altitude direction « las salinas grandes », notre premier désert de sel. Nous nous arrêtons pique niquer sous le seul arbre que nous avons trouvé, à proximité des pistes, telles des biquettes cherchant un peu d’ombre. Nous rencontrons une vielle femme à la recherche des ses chèvres. Elle est courbée et emmitouflée de je ne sais combien de couche de tissu pour se protéger du soleil. Nous longeons le salar et nous y arrêtons un long moment. C’est immense, épais, salé….et touristique ! Nous repartons émerveillés après avoir fait de nombreuses photos. Direction le village d’Humahuaca, avec une halte aux ruines d’Alticara (anciens villages Incas). Sous le son des tambours et des basses d’une fête de village, nous nous écroulons de fatigue.

5ème Jour : De Humahuaca à la Quiaca

Nous repartons le lendemain, vers La Quiaca (ville frontière avec la Bolivie), où nous devons rendre la voiture de location en début d’après-midi. Nous sommes dans les temps et cherchons même à trouver une visite à faire dans un petit village. Une crevaison plus tard, (nous avons à notre insu trouvé comment occuper notre temps), nous sommes à la Quiaca.
Le dépaysement commence. La Bolivie n’est vraiment pas loin, cela se voit et nous avons hâte de passer la frontière et de découvrir un autre pays avec ses us et coutumes !!

Ce circuit en voiture nous a permis d’avancer dans notre trajet et de découvrir des paysages de folie. Nous n’en sommes qu’à notre 3ème mois de voyage et ce n’est pas fini. Nous entrons en Bolivie !!

SIMILAR ARTICLES

0 7836

0 1931

4 3918

2 2557

5 2500

0 1711

6 COMMENTS

  1. Bonjour, je pars en Argentine dans une dizaine de jours. Nous comptons aussi louer un voiture pour visiter la région de Salta. Nous voudrions la récupérer à Salta et la déposer à La quiaca. J’ai beau chercher, je ne trouve pas de compagnie qui permette de rendre la voiture dans cette ville. Pourriez-vous donc me dire par quelle compagnie vous êtes passer svp ? ça ns serait d’une grande aide ! Merci beaucoup

    • Bonjour Lauriane,
      Désolée pour la réponse tardive mais ce sont les vacances … !!
      Pour t’aider, nous avions trouvé une agence qui proposait de prendre la voiture à Salta et de la laisser à la Quiaca. Par contre, nous n’avons plus en mémoire le nom de l’agence mais dans mes souvenirs c’était en face de l’office de tourisme dans une petite galerie commerciale. Il faut discuter sur place avec les agences de location, je pense que c’est mieux.
      Bon courage et bon voyage à toi !

Leave a Reply