Salkantay Trek : Randonnée de 5 jours pour aller au Machu Picchu

Salkantay Trek : Randonnée de 5 jours pour aller au Machu Picchu

by -
7 6502
Machu-Picchu-lever-de-soleil

Après un voyage sans encombre mais interminable entre Capacabana et Cuzco, nous nous sommes organisés pour faire un trek alternatif à l’Inca Trail, le Salkantay Trek. En effet, il faut réserver l’Inca Trail au moins 3 mois en avance, et le coût avoisine les 300 $ US : pas possible pour nous ! Nous partons donc avec un groupe cosmopolite : 3 allemands, 9 français, 2 guides, 2 cuisiniers, 4 mules… c’est parti pour 5 jours de rand !

Informations sur le Salkantay Trek pour aller au Machu Picchu :
Durée : 5 jours
Dénivelé : 750 mètres le premier jour, 1000 le second, après ça descend. Prévoir aussi une montée sportive le matin du Machu Picchu pour être dans les 400 premiers et pouvoir grimper sur le Huayna Picchu.
Difficulté : moyenne
Départ : Mollepata
Arrivée : Aguas Calientes / Macchu Picchu
Ville la plus proche : Cuzco
Transport : Le transport en minibus est inclus dans le prix de l’excursion proposé par les agences.
Autres infos : Agence fortement recommandée, ne serait-ce que pour la bouffe et le transport des sacs. Le prix a été de 180 $ US pour 5 jours tout compris (tentes, repas matin, midi et soir, hostel à Aguas Calientes, entrée au Macchu Picchu et transport retour en train), ce qui nous a paru très bon marché. La bouffe a été un peu monotone (les soupes Eric !) mais toujours bonne, et nous n’avons pas manqué. On peut très facilement acheter des snacks et de l’eau dans la première partie du trajet. On a été d’ailleurs parfois étonné de trouver des échoppes dans des coins aussi reculés !

Premier jour : De Mollepata à Soraypampa (19 km/ 8h)

chemin-premier-jour-salkantay-trek

Nous sommes donc partis très tôt ce premier jour après que le guide soit venu nous chercher à l’hostel Casa del Inca. Première surprise au petit matin, nous retrouvons Julie et Eric, deux bretons en vadrouille que nous avions rencontrés aux chutes d’Iguazu. Gilles et Aurélie, que nous avons rencontrés à l’hostel, partent au aussi avec nous.
Après un petit dej dans le village de Mollepata nous commençons à grimper. Pas de difficulté puisqu’on prend un chemin qui grimpe tranquillement. On prend quand même quelques raccourcis qui nous font transpirer un peu. On déjeune avec un point de vue très sympa sur la vallée. Nous faisons connaissance avec le groupe. Un arrêt dans l’après-midi nous permet de goûter la « chicha », une boisson inca préparée à base de maïs et légèrement alcoolisée.
On arrive vers 16 heures au campement : toutes les tentes sont installées, c’est le camping de luxe (enfin presque). On se couche tôt puisque le réveil sonne le lendemain à 5h30 !

autopromo-ascensions

Deuxième jour : Soraypampa – Salkantay – Chaullay

en-bas-du-salkantay

Nuit à 3900 mètres, tout se passe bien même s’il a fait un peu froid. On est réveillé avec un maté de coca, « coca tea », par Javier, notre deuxième guide.
On part assez rapidement et un de nos compagnons allemand loue une mule. Il s’est blessé au genou. On monte tranquillement jusqu’à un col. Le groupe s’étire et on arrive 3 heures plus tard devant le Salkantay, à 4800 mètres. Pas de souci pour nous à cette altitude, nos 3 semaines sur l’altiplano nous ont permis de nous acclimater.
Une fois un bracelet souvenir acheté à un local en haut, nous entamons la descente. On ne tarde pas à déjeuner dans une prairie verdoyante au bord d’un ruisseau. Julie se remet de ses troubles digestifs avec une petite sieste. On entre ensuite dans la jungle, il commence à faire chaud et moite. La descente est longue, mais nous arrivons dans les premiers. Ce soir nous pourrons prendre une douche (froide). Petit foot Pérou vs Le Reste Du Monde et dîner en musique.

Troisième jour : Chaullay – Playa (13 km / 5 h)

La nuit a été courte pour moi, le mal de ventre et ce qui va avec m’ayant pris à 2h30 du matin. Pas facile de se remettre à marcher mais Aurélie m’offre un immodium (Caro a oublié la trousse à pharmacie ;-5). On descend sur une route magnifique et on peut voir en face des glissements de terrains de la dernière saison des pluies. C’est dur pour moi mais le fait de marcher dans les pas du guide m’aide. On arrive en début d’après-midi au camping. Une fois les tentes montées, on se prépare pour aller aux sources d’eau chaude de Santa Teresa. C’est marrant, en plus des gringos en boardshort une bière à la main, les familles viennent se baigner ou… se laver.
On passe une très bonne soirée au camping avec un « Time’s Up » franco-français qui nous vaut des immitations surprenantes de DSK et Anne Sinclair… Dans le même temps, la montagne d’en face prend feu ; incendie volontaire ou accident, on ne saura jamais.

Quatrième jour : Santa Teresa – Hidroelectrica – Aguas Calientes (25 km / 5h30)

train-entre-hidroelectrica-et-aguascalientes

Le groupe part à la bourre ce matin là ! Un petit déjeuner rapide mais avec un gros gâteau quand même (plus de problèmes de digestion pour moi) et c’est parti ! Le feu de la veille s’est propagé de l’autre côté de la montagne te personnes ne semble s’en être inquiété.
On commence avec un passage de rivière dans un « cable-car » : en gros c’est un panier renforcé accroché à un gros câble qui passe au dessus de la rivière.
Puis on remonte le long de la rivière jusqu’à Hidroelectrica. C’est la partie la moins intéressante de la randonnée avec les gros sacs sur le dos. On vous propose pour quelques sols d’emmener les sacs en bus jusqu’à Hidroelectrica mais on fait nos hommes avec Gilles, on portera nos gros sacs.
Un dernier déjeuner préparé par nos cuisiniers, puis on part le long des rails direction Aguas Calientes. Le chemin semi-ombragé est agréable. On se trouve au fond de la vallée, et on aperçoit pour la première fois le Machu Picchu, perché en haut de la falaise : impressionnant de se dire qu’on va aller là-haut demain matin. On admire aussi les orchidées sauvages.
Deux heures plus tard, on arrive Aguas Calientes, et, surprise, on se retrouve dans un hostel très confortable avec douche chaude. Notre chambre surplombe la rivière. Le dîner se déroule dans un resto correct.

Cinquième jour : Macchu Picchu et Wayna Picchu puis retour à Cuzco

Mise à jour 09/05/2012 : Les conditions d’accès au Macchu Pichu et au Wayna Picchu ont changé depuis notre passage, puisque ces sites sont victimes de leur succès (pour info, le Machu Picchu est le site touristique le plus visité d’Amérique Latine) . Il convient donc de s’inscrire à l’avance, via internet sur ce site : http://www.machupicchu.gob.pe/, afin de réserver sa place pour accéder au site. Il y a a priori aussi un billet différent pour le Macchu Pichu et le Wayna Picchu. Bref, anticipez et prenez vos billets un peu en avance, où renseignez-vous sur Cuzco si vous avez du temps devant vous.

Machu-Picchu-lever-de-soleil

Nous nous levons aux aurores ce matin, à 3h30. Il faut faire partie des 400 premiers acheteurs du ticket du Machu Picchu pour pouvoir accéder au Wayna Picchu. Et ceux qui choisissent de monter à pied doivent être là avant le premier bus ! La montée à la frontale jusqu’à l’entrée du Machu Picchu est éprouvante, mais nous arrivons en haut en 45 minutes après une bonne suée. C’est pas la peine de partir très couvert.
Carlitto, notre guide, nous fait faire un tour du site. On assiste au lever du soleil sur le Machu Picchu, et c’est un des moments les plus symboliques et les plus marquants de notre voyage. C’est majestueux, et on se demande comment ils ont construit cette ville en 36 ans. Puis Carlitto nous dit au revoir, On déambule sur le site avant d’entreprendre l’ascension du Wayna Picchu. La montée est difficile et parfois vertigineuse, mais ça vaut le coup d’œil : on domine tout le site archéologique du Machu Picchu et la vallée. On retrouve le groupe en bas pour déjeuner et on dit au revoir à Pierre et Gaëlle qui ont un train plus tôt. On se motive à descendre en courant avec Eric.
On prend le train à 18h30 jusqu’à Ollantaytambo : le confort est digne d’une première classe SNCF. On a un peu galéré à trouver notre minibus pour rentrer à Cuzco, mais on est tous satisfaits de nos 5 jours de rando. Le Machu Picchu était un des rêves de Caro, on l’a fait !

SIMILAR ARTICLES

5 3979

0 2321

0 4911

2 2345

3 2270

7 COMMENTS

  1. Salut,

    On est 2 français qui viennent d’arriver à Cusco, et prévoyons de faire le machu picchu…On est tombés sur votre blog par hasard en cherchant des infos, Sympa !
    Par contre, en trek pour Salkanty (5j) , on n’a rien trouvé en dessous de 350USD…
    Est ce que vous pourriez nous dire, si vous vous souvenez avec quelle agence vous êtes partis ??

    Merci d’avance !!
    Bonne continuation y buen viaje !

  2. Hop, j’ai mis en ligne ma petite expérience du trek ici : http://mawoto.com/?p=848
    Malheureusement, des petits changements ont eu lieu pour l’accès au site, et notamment au Wayna Picchu. Les billets doivent être achetés à l’avance avec l’option Wayna picchu ou Montana Machu Picchu, peut importe l’heure d’arrivée sur le site… N’empêche que ça vaut quand même le coup de se sortir du lit de bonne heure et d’attraper une bonne suée pour profiter du lever du soleil dans la monté. J’ai pensé à vous pendant ces petits moments en tout cas !!!

Leave a Reply