Costa Rica côté Pacifique : Pura Vida !

Costa Rica côté Pacifique : Pura Vida !

by -
2 3404

image-intro-blog-costa-rica-cote-pacifique

Après une petite escale sur la côte CaraÏbe, nous regagnons San José, la capitale du Costa Rica pour retrouver le reste de la famille de Rémi.
Pour cela, nous devons prendre la navette et traverser des canaux jusqu’à Cariari où nous attend ensuite un bus. Retour à la civilisation et à la capitale, mais pas pour longtemps. La côte caraïbe a vraiment quelque chose de magique, nous ne l’oublierons pas et je pense même que nous y reviendrons quand nous serons au Panama !

Nous avons pour les 2 semaines à venir loué 2 énormes 4×4, il faut dire que du côté de Rémi, on se déplace « en masse ». Tantes, cousins, cousines, petit copain et 7ème cousin, bref au total avec mes « beaux parents », nous voilà une sacrée équipe (11 personnes au total).
Nous récupérons toute la troupe à l’aéroport et filons à Fortuna, près du célèbre volcan Arenal. Jonathan, l’anglais qui tient l’écolodge, nous accueille dans son petit paradis.

Une végétation luxuriante nous entoure. Nous sommes contents de retrouver tout le monde. C’est parti pour le mode « colonie de vacances », nous partagerons les chambres entre jeunes. Pour la première partie de notre voyage au costa ricanous avons décidé de faire des randonnées dans les parcs nationaux, ici c’est la jungle, la végétation change vraiment par rapport à tous les parcs que nous avons pu faire jusqu’à présent avec Rémi (arbres marcheurs, étrangleurs, fleurs).

Nous découvrons aussi une faune jusqu’à présent inconnue : singes capucins, gros iguanes, serpents, crabes géants, libellules et des bêtes que je ne pourrais absolument pas vous décrire. Bien que nous soyons tous munis de répulsifs puissants, nous faisons tous connaissance avec un insecte que nous avons aussi en France : le moustique. Ah oui, au Costa Rica, la Malarone ou la Nivaquine son fortement conseillées.

Nous profitons des cascades et des eaux d’une limpidité extraordinaires qu’offrent le parc Arenal. Nous découvrons aussi les joies de la saison des pluies avec des averses tropicales . En gros en 2 secondes vous êtes trempés de la tête au pied et vos affaires mettrons 2 à 3 jours, avant de sécher complètement.
Nous profitons aussi des piscines que possèdent les hôtels dans lesquels nous logeons. C’est vraiment la belle vie ! Nous avons passé une journée dans des bains d’eau chaude de Baldi et nous avons initié le papa de Rémi aux folles joies du tobogan ! C’est une sorte d’Aquacity. On a vraiment bien rigolé. Cette soirée là, les garçons ont fini par faire un foot sous 28 degrés avec les jeunes du coin. Résultat : ils se sont fait battre lamentablement !

Pour info, nous organisons des piques niques les après-midi pour ne pas perdre trop de temps dans les restaurants. Le temps que tout le monde passe commande et que le cuisinier s’y mette ça peu prendre beaucoup beaucoup de temps. Les gens ici font les choses très lentement : quand il ne pleut pas il fait très très chaud et moite (pour toi Thib’). Le soir, on prend le temps et du coup on se régale : cockail (les fruits sont un délice ici), et belle assiette de poisson.
Au final, nous avons visités le parc « Arenal », le parc « Rincon de la Vieja » et le parc « Carara ».

Peu à peu (même si certains on encore du mal avec le décalage horaire), nous nous mettons à l’heure locale, pas besoin de réveil, à 7h en général tout le monde est debout (sauf pour Thib !). Pour la deuxième partie du séjour, nous traversons en une demie journée la moitié du Costa Rica pour gagner la côte pacifique : Playa Hermosa et Playa Del Coco. Nous irons ensuite à Libéria pour que les parents de Rémi puissent prendre un bus qui les conduira à San José pour leur avion et ensuite à Nicoya, pour laisser Mathilde, la cousine faire de même. L’équipe se réduit, sniff.

Nous continuons l’aventure à 8 en descendant les plages de la côte : Playa negra, Playa Grande. Tout le monde y trouve son compte, surf, plongée, cheval, coucher de soleil (Camille et Arthur en auront au moins vu un !), ferme aux papillons & aux serpents (pour les mamans).

Toinou, le 7ème cousin, a enfin fait de la plongée et sortit son masque et son tuba pour explorer les fonds marins. Il en ressortira enchanté. Nous avons initié les cousins au surf. Nous continuons vers la plage Samara. Là nous sommes restés bloqués 2 jours à cause de la pluie, mais le farniente est largement apprécié de tous. Nous en profitons pour organiser une sortie dans le parc Ostional pour aller voir les tortues. Pour l’avoir déjà fait côté caraïbe, nous apprécions le déroulement de la visite. Nous avons vu une seule et même tortue mais nous avons pu la voir creuser son trou, pondre ses œufs, les recouvrir de sable et la raccompagner à l’eau. Une expérience émouvante pour tout le monde. Un refuge se trouve dans le parc où des volontaires viennent surveiller les côtes et récupérer les œufs pour éviter que les prédateurs mangent les œufs ou que les humains fassent leur commerce (l’œuf de tortue améliore les performances sexuelles).

Costa Rica

Direction ensuite une autre plage à la pointe du Golf de Nicoya : Playa Jaco. Nous finirons par la ville d’Uvita. Elle n’a vraiment rien de charmante mais nous sommes très bien tombés au Tucan hostal. Là lItalienne nous a vendu du rêve, son établissement et toutes les activités que nous avons pu faire : baignade, balade dans les mangroves, cheval, snorkeling et baleines. Oui elles sont arrivées et nous avons pu en voir pas mal. L’expérience est inoubliable : ces grands mammifères traversent la mer accompagnés de leurs petits.

Nous avons ensuite vu des grands dauphins (rien a voir avec nos dauphins français), on était comme dans un rêve d’enfant. Nous avons ensuite plongé au milieu de poissons fluorescents et des étoiles de mer géantes ! Une excursion très bien organisée par Pelican Tour que nous vous recommandons.

Nous visiterons un dernier parc « Manuel Antonio » avant de regagner San José pour ramener les voitures de location. La fin des vacances au Costa Rica approche pour la famille de Rémi. Nous avons bien fêté la fin du séjour au Churisquenia’s bar. Merci Thib & Toinou : depuis je n’ai toujours pas pu boire de margarita !

Vous l’aurez bien compris nous en avons encore bien profité, le Costa Rica est un pays qu’il faut absolument découvrir même s’il reste un pays assez cher. Nous garderons en tête toutes ces couleurs, toutes ces bêtes et tous les gens sympathiques que nous avons rencontré. Si je devais faire une synthèse de cet agréable séjour en famille, j’écrirais juste : Pura Vida !!

SIMILAR ARTICLES

2 4120

0 2456

1 1275

2 COMMENTS

  1. Bonjour !!
    Je vois que ce site date d’il y a un ou deux ans mais je tente quand même ma question 🙂 En effet, je prépare un voyage avec étape au costa rica… je me posais la question de louer une voiture là bas.. les routes sont elles praticables ? Avez vous trouvé une agence vous faisant un bon prix ? Je n’ai aucune idée du prix d’une loc par jour… Mille merci pour votre réponse,
    Emilie

    • Bonjour Émilie !
      Oui en effet notre blog date un peu mais nous sommes toujours la !
      Louer une voiture au Costa-Rica peut en effet être une bonne idée si tu veux aller dans les points reculés du pays (souvent les plus beaux d’ailleurs !)
      Les routes sont praticables mais nous avons quand même creuvé pendant notre périple… Nous te conseillons donc de prendre un petit 4×4 si tu as le budget ; ce n’est pas un luxe ! Il faut faire attention aux nids de poule sur la route et éviter de rouler la nuit si tu n’es pas sûre de toi. Les routes sont aussi souvent inondées quand la pluie tropicale arrive…
      Concernant le budget, nous n’avons plus le chiffre exact mais cela s’approchait des prix pratiqués en France donc ce n’est pas donné. Nous avons pris le bus aussi et n’avons pas rencontré de soucis particulier. Des transports « privés » sont aussi possibles mais il faut se renseigner sur place.
      Bon voyage au Costa-Rica ! C’est un pays inoubliable !

Leave a Reply