Baños, l’Equateur côté Volcans

Baños, l’Equateur côté Volcans

by -
1 1616

image-intro-blog-banos-equateur

Mon frère nous a rejoint à Quito le 11 septembre (la meilleure date pour prendre l’avion ! ). Nous passons juste une nuit dans la capitale et filons sur Latacunga, au Sud. Là, le temps ne nous permettant pas de nous approcher du volcan Cotopaxi, nous enchainons sur Baños, qui se trouve au pied du volcan Tungurahua.

Baños est une destination phare pour les activités de plein air, donc nous chaussons nos chaussures de randonnée les 2 premiers jours. Nous nous rendons sur les hauteurs de Baños jusqu’au mirador Runtun qui offre un joli point de vue sur la ville. Le lendemain, non-rassasiés, nous partons pour une rando de 4 heures qui nous mène jusqu’au village de Vizcaya , dans l’arrière pays de Baños. Champs de babaco, de tomate de arbol (fruit utilisés uniquement pour les jugos), échange avec un jeune cultivateur local… ce fût une belle journée sauf que nous avons tout fait sur la route, aillant râté le départ du chemin en bas de la vallée. Nous rentrons finalement en bus.

Le lendemain, nous partons en expédition VTT avec Sergio, un français rencontré à l’hostal Plantas y Blanco. Nous louons de bons VTT pour 6 $ la journée, et partons pour Puyo, qui se trouve 61 kilomètres plus bas, à l’entrée de l’Amazonie. La dénommée « ruta de las cascadas » permet de découvrir de nombreuses cascades le long du Rio Pastaza. Tunnels, route goudronnée et chemin le long de la falaise alternent. La plus célèbre est la Cascade du Pailon del Diablo, impressionnante (1,5 $ l’entrée). Vous pouvez même vous faufiler sous la cascade grâce à un passage aménagé.
Pour ceux qui entreprendraient cette descente, il faut savoir que la partie la plus intéressante se situe après le Pailon del Diablo : longues descentes sur des routes magnifiques le long du cañon. Nous faisons une petite pause pour admirer le début de l’Amazonie, en buvant un bon jus de canne préparé sous nos yeux… plus que 20 kilomètres de plat et descente pour arriver jusqu’à Puyo, au milieu des bananiers ! Nous trouvons un bus sur le premier rond-point à Puyo et rentrons, contents de nous !

arrivee-sur-l-amazonie-vers-puyo-fin-ruta-de-las-cascadas

Le lendemain, c’est parapente. Le vol en tandem est proposé par Edgar Soria, un instructeur local. Nous partons sur les hauteurs de Pelileo, à 45 minutes de Baños. D’ici nous avons une vue imprenable sur le volcan Tungurahua et sur le volcan Chimborazo, le plus haut sommet d’Equateur à 6268 mètres (pour ceux que ça intéresse, l’ascension se fait depuis Riobamba, au Sud). Après un peu d’attente car le vent est fort, Sergio part, puis c’est mon tour… excellentes sensations ! C’est un peu comme être dans un canapé dans le ciel… Edgar aura été sage, il n’a pas fait trop de loops, mais j’aurai droit à un atterrissage assez rock’n’roll.

volcan-tungurahua-pres-de-banos

Malheureusement, Tom et Caro n’ont pas pu décoller à cause de ce satané vent, mais on s’est promis d’en refaire une fois de retour en France.

Finalement notre séjour à Baños aura été riche en émotions, et nous avons fêté ça dignement dans les bars de la ville ce qui a valu à Tom et Sergio un bon chuchaqui dans le bus le lendemain. 😉

Information si vous voulez faire du parapente à Baños :
Contacter Edgar Soria, responsable de l’école de parapente Tungurahua / www.flyniton.com / 088 030 968 // (03) 274 2197 / Calle Ambato y Pasaje Mideros (barrio El Rosario) Baños de Agua Santa / Ecuador / flyedgars@hotmail.com

SIMILAR ARTICLES

2 1831

0 1151

5 2532

2 2715