Mate o Tereje

Mate o Tereje

by -
4 3918

Les Anglais boivent du thé à longueur de journée, les Allemands de la bière et bien les Argentins ont aussi tout ça mais la boisson nationale ici s’appelle le « mate » (prononcer maté).
C’est une sorte de thé que l’on boit principalement en Argentine et en Uruguay.

Le thé s’appelle « yerba de mate » et il est servi dans une sorte de tasse, mug que l’on appelle le mate (vient du quechua mati). On le boit chaud ou froid.

Une des particularité de cette boisson , c’est qu’on la boit grâce à une cuillère trouée qui sert de filtre pour ne pas avaler les poussières de thé. Appelée la « bombilla » c’est une sorte de filtre à thé.

Le mate se consomme ici à toutes les heures, au petit déjeuner, entre les repas, en fin de journée. L’autre particularité c’est qu’il se consomme partout, au bureau, dans la rue, en voiture, les transports publics, à la plage…et il est coutume de voir les Argentins avec leur mate dans une main et le thermos dans l’autre.

Nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises de goûter. Les jeunes et les moins jeunes vous le proposeront sans arrêt. C’est une boisson qui se partage, si vous comptez avoir votre tasse et la déguster tranquillement et bien détrompez vous, il n’y a qu’une seule tasse et surtout qu’une seule cuillère !!

C’est une boisson culturelle avant tout, elle vous permettra de rentrer en contact avec les locaux, discuter autour d’un maté.
Cette boisson n’est pas du tout alcoolisée et n’a pas de propriétés hallucinogènes ou autres….si vous voyez ce que je veux dire. C’est juste comme du thé en un peu plus amer quand même.
Nous avons adopté cette boisson et donc acheter tout le matériel pour le faire nous même.

Nos conseils de préparation pour le Mate (après avoir eu quelques cours) :
1/ Verser les « yierba de mate » dans une tasse au 2/3 à peu près. Incorporer de l’eau chaude jusqu’à l’obtention d’une pâte.

2/ Insérer la bombilla dans la pâte et reverser du « thé » (Normalement ils en mettent jusqu’au 3/4 de la tasse).
Ajouter du sucre dans la préparation. Ici on le boit très sucré, donc pour les quantités c’est à vous voir. Il vaut mieux en rajouter plutôt que de le faire trop sucré.

3/ Ajouter de l’eau chaude jusqu’au bord de la tasse.

4/ Déguster. Aspirer la boisson avec la cuillère, c’est comme une paille !

La première fois, l’amertume peut être surprenante mais on s’y fait vite !
Si vous voulez tout faire dans les règles de l’art, il vous faut :
– un thermos pour garder l’eau au chaud
– un « sembrador » (c’est celui qui prépare la boisson pour tout le monde, en général c’est un local)
– ne pas dire « gracias » si vous en voulez d’autre, ici ça veut dire que vous en avez eu assez et que vous n’en voulez plus.
– Il faut toujours rendre votre tasse au « sembrador », pour qu’il prépare une autre tasse pour quelqu’un d’autre.
– On ne partage pas sa tasse, les quantités sont petites.
– Ne pas faire bouillir l’eau : les adeptes vous diront de la faire chauffer à 82 degrés.

Cette boisson se consomme différemment selon les régions. Nous la préférons servie glacée et pourquoi pas mélangée avec du jus d’orange. Dans le nord de l’Argentine, il fait plus chaud, les locaux ici la consomme plus comme un thé glacé. La vieille génération vous dira que le mate ne se boit que chaud, sinon il n’a pas toutes les propriétés requises.

Conseil de préparation pour le « tereje » :
1/ Dans un thermos versez de l’eau froide et/ou avec des glaçons.

2/ Presser 2 à 3 oranges et les ajouter à l’eau fraîche. Ici, on met du tang. Ils sont fans d’un petit sachet orangé purement chimique (le tang).

3/ Ensuite c’est le même principe que pour le maté, mettre le thé dans la tasse, ajouter la bombilla, rajouter du thé et du sucre…..et au lieu d’ajouter l’eau chaude, vous rajoutez l’orangeade fraîche.

Nous c’est comme ça qu’on le consomme !
Beaucoup d’histoires d’amitié commencent autour d’un maté !
A vous de tester !

SIMILAR ARTICLES

0 3624

0 7836

0 1931

0 3552

0 3034

0 2321

4 COMMENTS

Leave a Reply