Argentine

by -
1 1735

Maintenant que vous avez eu un petit aperçu des alentours de Buenos Aires et que vous vous tatez toujours pour venir nous voir, sachez que vous êtes loin d’avoir tout vu !!

En effet il existe encore des quartiers très agréables pour les ballades du dimanche (en famille ou entre amis). Voici donc les derniers quartiers que nous avons découvert : Puerto Madero et El Tigre.

Le 1er : Puerto Madero ressemble (un peu) à nos quais de Bordeaux, la Croisette de Nice ou encore les ballades au bord des canaux à Toulouse.

Construit sur le modèle des Docklands londoniens, le port de Puerto Madero est bordé de 4 bassins qui accueillaient autrefois les navires de marchandises. Créé par Eduardo Madero de son petit nom (1887-1897), le port a permis ainsi l’essort du commerce maritime. Etant le seul port officiel du pays, il est vite devenu trop petit compte tenu trafic fluvial.
A donc été construit par la suite mais plus au Nord le Puerto Nuevo pour accueillir les bateaux avec des tirants d’eau plus importants.
Maintenant les docks ont été réaménagés et restaurés (je dois le dire avec beaucoup de goût) et ils laissent place à des ballades à pied, à vélo, en skate ma foi forts sympathiques.
Tout le long des quais, on peut trouver des restaurants et des parcs (la plus grande réserve écologique de Buenos Aires s’y trouve avec ses 35 000 hectares).
Ce quartier est devenu (apparemment en très peu de temps) le nouvel eldorado immobilier de Buenos Aires avec ses gratte-ciel impressionnants, ses boîtes de nuit, musées et sièges sociaux.
Des bureaux se sont installés dans les entrepôts en briques qui entourent chaque bassin.

Situé non loin de San Telmo et du Microcentro, le lieu vaut vraiment le coup d’oeil pour ceux et celles qui aiment les ambiances portuaires !
La petite brise maritime ne fait pas de mal quand on sait qu’il fait 34 degrés en plein centre ville de Buenos Aires.

Buenos Aires / Barrios Suite from WeLoveAmericaLatina on Vimeo.

Le 2ème : El Tigre.
Rien à voir avec Puerto Madero quoique….on est aussi au bord de l’eau (juste au bord parce que dedans c’est tout simplement pas envisageable tellement l’eau est polluée!!)
En effet, le quartier du Tigre situé à 35 km de Buenos Aires se visite en bateau le plus souvent.
Tigre est accessible en une heure de train au départ de la gare de Retiro.
Pour une modique somme et à bord d’un petit bateau, vous pourrez admirer les splendides maisons (de la cabane genre le « KBC », à la villa de luxe) en traversant le fleuve Parana. Les maisons construites sur pilotis sont des habitations secondaires le plus souvent. Elles appartiennent à la bonne société argentine qui vient là le temps d’un week end ou pendant les vacances !
Seuls les « locaux » se baignent et profitent des pontons pour plonger ou pêcher.

C’est un véritable labyrinthe de canaux et d’îles et je ne m’y aventurerais pas trop sans carte !
Tigre est une ville réputée pour ces clubs d’aviron et de cricket mais ce n’est pas franchement une ville « balnéaire ».
Les Argentins (surtout le week end) viennent passer la journée (glacière et chaises portables sous les bras) en famille.
Lieu idéal pour faire un tour de barque, se détendre sur le gazon, boire du maté (sorte de thé) ou se ballader sur le Paseo de Victoria.

El Tigre vaut le coup d’oeil aussi car on est loin de la vie urbaine et des activités citadines et ça fait du bien !!

by -
6 4294

Ca y est, les premiers articles vous ont mis l’eau à la bouche, et vous avez déjà pris votre billet ? Voilà notre bon plan logement @ Buenos Aires : ChillHouse – Aguero 781

Adresse : Aguero,781
La rue Aguero relie 2 artères principales de Buenos Aires : Cordoba et Corrientes.


Agrandir le plan

L’entrée est plutôt discrète, mais vous reconnaîtrez le logo du ChillHouse sur le mur blanc.

Sonnez, et entrez dans cette maison traditionnelle porteña ( c’est-à-dire de Buenos Aires) rénovée par Antoine et Kato. Tout est la : patio verdoyant, espace salon/chill/internet dans un autre coin, cuisine et salle à manger. Les chambres donnent sur la patio mais c’est très calme, et le fond sonore toujours au top. Parfait pour un séjour en couple (c’est notre cas) et/ou seul ou à plusieurs. Pas forcément recommandé pour une famille.

ChillHouse @ Buenos Aires from WeLoveAmericaLatina on Vimeo.

En haut, une terrasse vous tend les mains : plein de plante, mini-salon, bar, transats (un peu âgés), Barbecue « traditionnel » -l’asado… tout est fait pour que vous vous y sentiez bien.

Kato et Antoine sont aussi les meilleurs guides pour découvrir Buenos Aires et ses environs : il vous donnent toutes les adresses et les moyens de transports les plus rapides pour vous y rendre. Aussi, ici tout le monde est sympa et nous avons fait des rencontres formidables.
Nous nous y sentons tellement bien que nous y restons en tout une quinzaine de jours. Merci à Loîc pour le plan 😉

Autres informations sur le ChillHouse :

Infos et réservations en ligne : http://www.chillhouse.com.ar

Station de métro les plus proches : Carlos Gardel (Ligne B) et Aguero (Ligne D)

Tarifs : de 55 à 210 pesos argentins (dortoir à chambre confort)

Vente d’eau minérale, bières (l’incontournable Quilmes) sur place à bon tarif

Tout proche (200 m) d’un supermarché Cotto et du centre commercial Abasto (Zara, Shop Adidas, Mc Do, Burger King, Ciné etc.)

Venez de la part de Caro et Rémi 😉

by -
7 4658

Ça y est, nous avons fêté notre 1ère semaine à Buenos Aires, que le temps passe vite !

Après 6 jours, nous pouvons dire que nous nous sommes parfaitement bien adaptés au rythme des Argentins. Leur mode de vie est simple et agréable : ici ce sont les grandes vacances d’été, mais tout le monde n’est pas en vacances, la différence ne se fait pas trop ressentir entre ceux qui travaillent ou pas : tout le monde est zen, détendu et très très sympathique.

En général voici notre programme :
– levé vers 9h pour moi, plutôt 11h pour Rémi.
– Lecture du journal local (Clarin) et révision du vocabulaire vu la veille
– Ballade dans les quartiers de Buenos Aires et/ou musées
– Retour au Chillhouse pour l’apéro et pour la fiesta ou pas !!

Buenos Aires / Barios from WeLoveAmericaLatina on Vimeo.

Le temps se prête très bien à la flânerie, en moyenne il fait 26 degrés.
Vous passez d’une ambiance à une autre très rapidemment même si les distances sont grandes. Certaines avenues peuvent atteindre 4 à 5 km pour certaines, attention de ne pas se tromper de sens !
Qu’ils soient populaires, bo-bo, chic, modernes, tous dégagent une atmosphère particulière.

Buenos Aires est très bien désservie et les transports en commun sont faciles à prendre et très peu coûteux. En moyenne il faut compter moins d’un euros que se soit pour le bus ou le métro. On trouve des taxis partout (en même temps s’il y en a 40 000 en ville, c’est normal!!).
Ici, le code de la route est complètement différent je pense qu’il n’y en a pas d’ailleurs, pas de stop, ni de priorité à droite, pas de limitation de vitesse non plus….ils peuvent aller jusqu’à 100 km/h en ville.
Attention quand même si vous vous engagez sur les passages piétons, ils seraient capables de vous écraser (c’est un peu l’opposé de la Suisse).

Les Argentins sont très accueillants et de bons conseils, ils aiment beaucoup les Français surtout quand Rémi leur dit qu’il est de Paris.
Leur accent bien qu’assez prononcé pour certains n’est pas gênant pour la compréhension car ils parlent assez lentement (pour mes début en espanol, c’est important!!).

by -
10 7536

Celui ou celle qui depuis la France pense à la nourriture argentine, pense avant tout à la viande de boeuf !! Evidemment elle en fait partie aussi, mais nous y reviendrons plus tard!

Aujourd’hui je vous propose (pour les petits budgets, les petites faim, les encas, les apéros…) de vous parler « des Empanadas ».

Rien ne lui ressemble en France. Présentée sous forme de petits chaussons fourrés à la viande, l’empanadas n’est ni un petit chausson, ni une tourte, tarte, feuilleté….

Pour la petite histoire, l’empanadas, vient du verbe espagnol « empanar » qui signifie fourrer ou habiller avec du pain (je vous vois déjà rigoler derrière votre écran !!).
Elle se sert chaud, en hors d’oeuvre, amuse-gueule, collation, cocktails…bref idéal à n’importe quel moment de la journée.
Leur préparation varie selon les régions (on trouvera par exemple des empanadas de boeuf épicé dans le nord ouest andin et des empanadas con queso, jamon (fromage, jambon) à Buenos Aires).
Elles constituent un repas rapide et savoureux.

N’en déplaise à certains Italiens qui affirment que les empanadas sont une déclinaison de leur calzone, l’empanada vient bien d’Espagne (mais les Espagnols la tenaient des Maures) !

Empanadas au thon pour 6 personnes
Temps de préparation : 10 mn // Cuisson : 30 mn
Prix très raisonnable

Ingrédients :
– 500 g pâte feuilletée ou brisée mais meilleur avec pâte feuilletée
– 75 g olives vertes dénoyautées
– 75 g thon à l’huile
– 3 tomates
– 1 oignon
– 1 oeuf dur, 1 jaune d’oeuf
– huile d’olive
– sel, poivre

1/ Préchauffez le four 200 degrès. Pelez, épépinez et coupez les tomates en tous petits dès. Pelez, émincez très finement l’oignon.

2/ Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile dans une sauteuse et faites revenir l’oignon émincé et les tomates à feu moyen pendant 5 mn, en remuant régulièrement.

3/ Coupez les olives en rondelles. Emiettez le thon et hachez grossièrement l’oeuf dur. Ajoutez les olives, le thon, l’oeuf dur dans la sauteuse. Salez, poivrez et poursuivez la cuisson 5 mn.

4/ Coupez la pâte en 6 morceaux et étalez les en galette sur le plan de travail fariné. Garnissez la moitié de chaque galette de face et rabattez l’autre moitié par dessus pour former un chausson. Pressez bien les bords.

5/ Dorez les chaussons avec le jaune d’oeuf allongé d’un peu d’eau
et posez les sur les plaques du four recouverte de papier sulfurisé huilé.
Enfournez et faires cuire 20mn.

Voilà pour le classique, mais vous pouvez aussi faire la même chose avec des légumes, du jambon…

A vous de voir !!
Bonne dégust’

Ps : mon préféré pour l’instant étant l’humidas : empanandas au mais et aux légumes

by -
2 2277

Nous voilà arrivés à Buenos Aires depuis 5 jours, le moment de faire le point sur notre arrivée en chiffres et en images.

Le poids de nos sacs :
Caro : 14,7 kg
Rémi 19,8 kg

Même si nous nous sommes contraints à prendre le minimum vital, nous sommes assez chargés. Nous avons quand même avec nous une tente et nos sacs de couchage… et tous mes trucs de geek.

La durée du voyage :

Vol Paris – Sao Paulo (Brésil) : 13h de voyage + 2h de transit à Sao Paulo (9415 km)
Vol Sao- Paulo – Buenos Aires (Argentine) : 2h30 (2200 km)
Buenos Aires jusqu’à notre guesthouse (Navette + Taxi) : 1h (35 km)

En tout porte à porte, nous avons donc mis 24h, ce qui n’est finalement pas si énorme que ça (on n’est pas loin !)

Voici quelques Photos :

De Paris à Buenos Aires from WeLoveAmericaLatina on Vimeo.

Buenos Aires et l’Argentine en quelques chiffres :

– Nombre d’habitants : 3 millions « intra-muros », 13 millions avec la banlieue
– 40 000 taxis noirs et jaunes dans la ville
– La population totale de l’Argentine est de 40 millions d’habitants.

La monnaie : le pesos argentin (ARS)
1 euro = 5,38 pesos argentins

Le coût d’un repas :
1 repas coûte entre 33 ARS et 75 ARS. Autant vous dire que pour ce prix là, on mange comme des rois, notamment dans les « Tenedor Libres », qui sont des buffets à volonté

La viande :
Un seul chiffre à retenir : les argentins mangent 73 kg de viande par personne et par an, alors que nous petits français mangeons (seulement) 23 kg. On mange des Asados, de la viande grillée sur des Barbecues géants. La viande est seulement salée et a un goût extraordinaire, je crois que je n’ai jamais mangé quelque chose de similaire… même dans mon Limousin natal… 😉

Articles populaires ence moment

14 21589
Comme pas mal de backpackers en voyage en Amérique Centrale, nous nous sommes posés la question : comment peut-on aller du Panama à la...

licancabur-cote-bolivie

RANDOM POSTS

0 4569
Vous vous souvenez il y a 2 ans, j'écrivais un article sur les Ceviche! http://weloveamericalatina.com/2011/02/le-tartare-de-poisson-dici-cest-le-ceviche/ Voici des nouvelles photos d'un plat testé, consommé et plus qu'apprécié...