Recettes
Recettes
Argentine
Bolivie
Bolivie
Pérou
Bolivie
Colombie
Colombie
Colombie
Colombie

by -
0 3624

Vous vous souvenez il y a 2 ans, j’écrivais un article sur les Ceviche!
http://weloveamericalatina.com/2011/02/le-tartare-de-poisson-dici-cest-le-ceviche/

Voici des nouvelles photos d’un plat testé, consommé et plus qu’apprécié !

Vu la chaleur estivale de ces derniers jours, j’avais envie de frais. A court d’idées ? Je ne savais plus quoi manger ? En manque de tartare, de poisson cru, je me suis laissée tenter par une recette que je n’avais pas encore faite.
Mes amies en sont devenues fan !

by -
4 3918

Les Anglais boivent du thé à longueur de journée, les Allemands de la bière et bien les Argentins ont aussi tout ça mais la boisson nationale ici s’appelle le « mate » (prononcer maté).
C’est une sorte de thé que l’on boit principalement en Argentine et en Uruguay.

Le thé s’appelle « yerba de mate » et il est servi dans une sorte de tasse, mug que l’on appelle le mate (vient du quechua mati). On le boit chaud ou froid.

Une des particularité de cette boisson , c’est qu’on la boit grâce à une cuillère trouée qui sert de filtre pour ne pas avaler les poussières de thé. Appelée la « bombilla » c’est une sorte de filtre à thé.

Le mate se consomme ici à toutes les heures, au petit déjeuner, entre les repas, en fin de journée. L’autre particularité c’est qu’il se consomme partout, au bureau, dans la rue, en voiture, les transports publics, à la plage…et il est coutume de voir les Argentins avec leur mate dans une main et le thermos dans l’autre.

Nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises de goûter. Les jeunes et les moins jeunes vous le proposeront sans arrêt. C’est une boisson qui se partage, si vous comptez avoir votre tasse et la déguster tranquillement et bien détrompez vous, il n’y a qu’une seule tasse et surtout qu’une seule cuillère !!

C’est une boisson culturelle avant tout, elle vous permettra de rentrer en contact avec les locaux, discuter autour d’un maté.
Cette boisson n’est pas du tout alcoolisée et n’a pas de propriétés hallucinogènes ou autres….si vous voyez ce que je veux dire. C’est juste comme du thé en un peu plus amer quand même.
Nous avons adopté cette boisson et donc acheter tout le matériel pour le faire nous même.

Nos conseils de préparation pour le Mate (après avoir eu quelques cours) :
1/ Verser les « yierba de mate » dans une tasse au 2/3 à peu près. Incorporer de l’eau chaude jusqu’à l’obtention d’une pâte.

2/ Insérer la bombilla dans la pâte et reverser du « thé » (Normalement ils en mettent jusqu’au 3/4 de la tasse).
Ajouter du sucre dans la préparation. Ici on le boit très sucré, donc pour les quantités c’est à vous voir. Il vaut mieux en rajouter plutôt que de le faire trop sucré.

3/ Ajouter de l’eau chaude jusqu’au bord de la tasse.

4/ Déguster. Aspirer la boisson avec la cuillère, c’est comme une paille !

La première fois, l’amertume peut être surprenante mais on s’y fait vite !
Si vous voulez tout faire dans les règles de l’art, il vous faut :
– un thermos pour garder l’eau au chaud
– un « sembrador » (c’est celui qui prépare la boisson pour tout le monde, en général c’est un local)
– ne pas dire « gracias » si vous en voulez d’autre, ici ça veut dire que vous en avez eu assez et que vous n’en voulez plus.
– Il faut toujours rendre votre tasse au « sembrador », pour qu’il prépare une autre tasse pour quelqu’un d’autre.
– On ne partage pas sa tasse, les quantités sont petites.
– Ne pas faire bouillir l’eau : les adeptes vous diront de la faire chauffer à 82 degrés.

Cette boisson se consomme différemment selon les régions. Nous la préférons servie glacée et pourquoi pas mélangée avec du jus d’orange. Dans le nord de l’Argentine, il fait plus chaud, les locaux ici la consomme plus comme un thé glacé. La vieille génération vous dira que le mate ne se boit que chaud, sinon il n’a pas toutes les propriétés requises.

Conseil de préparation pour le « tereje » :
1/ Dans un thermos versez de l’eau froide et/ou avec des glaçons.

2/ Presser 2 à 3 oranges et les ajouter à l’eau fraîche. Ici, on met du tang. Ils sont fans d’un petit sachet orangé purement chimique (le tang).

3/ Ensuite c’est le même principe que pour le maté, mettre le thé dans la tasse, ajouter la bombilla, rajouter du thé et du sucre…..et au lieu d’ajouter l’eau chaude, vous rajoutez l’orangeade fraîche.

Nous c’est comme ça qu’on le consomme !
Beaucoup d’histoires d’amitié commencent autour d’un maté !
A vous de tester !

by -
0 3552

La saltena est un peu la cousine germaine de l’empananda. Ce sont des petits chaussons de pâte feuilletée et fourrée à la viande, aux pommes de terre que l’on mange en Bolivie. Les saltenas sont généralement plus sucrées que les empanadas. On y trouve un petit goût oriental car il y a souvent beaucoup d’épices (ce qui ne veut pas dire piquant ou fort !), des olives et des raisins. Une empanada (qui existent dans toute l’Amérique Latine ont leurs plis sur un coté alors que les saltenas ont les plis sur le dessus du chausson.

Elles peuvent se décliner à la viande de boeuf, au poulet, au jambon fromage avec toujours un petit goût sucré-salé !

Pour 50 petites saltenas
Temps de préparation : 1nuit pour reposer sinon 45mn
Temps de cuisson : 15mn
Ingrédients pour les saltenas :
– Huile
– Piment moulu
– Cumin moulu
– Origan
– 1 gros oignon blanc
– 1 petit oignon nouveau
– 200g de viande hachée
– 2 pommes de terre
– 50 g de petits pois
– 50 olives noires
– 2 oeufs
– feuilles de gélatine
– Sucre
– Vinaigre
– persil plat
– Sel &poivre

Préparation du fourrage des saltenas :
– 1½ tasse d’huile pour faire frire les ingrédients – 1 tasse de piment moulu dans de l’eau
– ½ cuillère de cumin moulu
– ½ cuillère de poivre
– ½ cuillère d’origan
– 1½ cuillère de sel
– 2 tasses d’oignons blancs hâchés en petits cubes
– 1½ tasses d’oignons verts hâchés en petits cubes
– 1½ tasse de viande de boeuf hachée
– 1 tasse patates cuites en petits dés
– ½ tasse de petits pois cuits
– ¼ tasse de sucre
– ½ cuillerée de vinaigre
– ½ tasse de persil haché
– 2 cuillère de gélatine sans saveur diluée dans 3 tasses d’eau
– 1 olive noire par salteña
– 1 tranche d’oeuf dur par salteña

1/ Faire frire à feu fort l’huile et le piment. Ajouter le cumin, le poivre, le sel, l’origan. Faire cuire 10 min à feu lent, sans cesser de mélanger. Ajouter l’oignon blanc, laisser cuire 5 min de plus. Finalement ajouter l’oignon vert.

2/ Sortir la casserole du feu, ajouter le sucre, vinaigre, persil, patates, petits pois.

3/ Mettre les 3 tasses de gélatine dans une autre casserole. Faire bouillir et ajouter la viande en morceaux. Mélanger rapidement et sortir du feu.
Mélanger la 1ère préparation avec la gélatine et la viande.

4/ Laisser refroidir au frigo une nuit ou jusqu’à ce que le mélange fige. On peut ajouter les olives et l’oeuf avant que ça ne fige ou bien sur la pâte au dernier moment.

Ingrédients pour la pâte des saltenas :

– 12 tasses de farine
– 1½ tasse d’huile bouillante
– 6 oeufs entiers
– ½ tasse de sucre
– 3 petites cuillères de sel
– 2 ¼ tasses d’eau tiède (plus ou moins)

Préparation de la pâte :

1/ Mélanger la farine et l’huile bouillante, rapidement avec une cuillère de bois.Laisser refroidir quelques minutes et ajouter les oeufs, le sucre et l’eau tiède avec le sel.

2/ Pétrir la pâte pour obtenir une pâte plutôt sèche. Laisser reposer la pâte couverte pendant 10 minutes.

3/ Diviser la pâte en 50 boules et les aplatir, jusqu’à obtenir des ronds de 1/2 cm d’épaisseur et 14cm de diamètre environ.

4/ Sur ce rond, poser une cuillerée du mélange figé (éventuellement avec les olives et l’oeuf).

5/ Humidifier les bords de la pâte et les fermer parfaitement avec un bourrelet de pâte sur le dessus.

6/ Mettre les salteñas sur une plaque farinée sans qu’elles se touchent.

7/ Enfourner à 300 degrés entre 7 et 10 minutes & servir chaud.

ps : Ici à Sucre en Bolivie, on trouve le plus souvent un oeuf de caille à l’intérieur.

rps : Accompagner vos chaussons avec une petite salade de tomates !

rrps : les meilleurs saltenas de Sucre sont chez « Paso de los Abuelos  » !

by -
0 3035

La cuisine bolivienne comporte de nombreux plats à base de céréales, patates et piments. Celle que j’ai choisi de vous présenter est un classique de la cuisine bolivienne.
Le « Sajita de pollo » ou aussi appelé « Picante de pollo » le plus souvent est un plat que l’on retrouve souvent dans les « menus del dia ». C’est en fait un poulet à base de sauce épicée et servi bien entendu avec des pommes de terre et/ ou du riz.
Le « Picante » peut se décliner aussi à la viande et au poisson !

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes à 1 heure

Ingrédients pour 4 personnes:
– 1 poulet découpé en moreaux ou 4 escalopes ou blanc de poulet
– 2 oignons
– 2 gousses d’ail
– 2 carottes
– 4 tomates
– 250 g de petits pois
– Une poignée de pois chiche réhydratés
– 4 cuillères à café d’Aji dilué dans l’eau (ou piment moulu)
– Persil plat
– 1 carotte râpée
– Des pommes de terre sechées (Chuño)
– De la crème de cacahuètes
– riz
– sel

Préparation du poulet:

1/Faire cuire le poulet dans un bouillon. Pour cela, remplir d’eau une cocotte. Y mettre le poulet découpé, une gousse d’ail, un oignon coupé en deux, les pois chiches ainsi que les carottes coupées en bâtonnets. Saler. Laisser cuire entre entre 20 et 25 minutes. Si vous choisissez l’option escalopes ou blancs de poulet, couper les en morceaux et faites les cuire moins longtemps dans le bouillon (15 minutes).

2/Sortir le poulet du bouillon et réserver 2 louches du bouillon de cuisson.

3/Dans une cocotte, faire revenir la gousse d’ail restante hachée ainsi que l’oignon ciselé. Saler. Laver les tomates, les peler, les épépiner et les couper en petits dés. Faire chauffer revenir tout ça.

Préparation de l’aji :

Diluer l’aji (poudre de piment) dans l’eau dans un ramequin de manière à obtenir une pâte épaisse. Bien remuer. Ajouter la pâte d’aji à l’ail et l’oignon, ainsi que le persil finement haché. Laisser revenir 10 min à feu moyen.

Pour finir :
4/ Ajouter le poulet ainsi que le bouillon mis de côté.

5/ Couvrir et laisser mijoter à feu moyen pendant 20 minutes (en remuant de temps en temps)

6/ Incorporer les petits pois en fin de cuisson. S’ils sont déjà cuits, les mettre au dernier moment sinon, 15 minutes avant la fin de la cuisson.

Préparation du riz:

Faire revenir dans une casserole le riz dans un peu d’huile. Recouvrir d’eau (3 volumes d’eau pour 2 volumes de riz). Couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 10 minutes.

Préparation des pommes de terre:

Pomme de terre rissolées ou cuites à l’eau.

Préparation des « chuño » avec crème de cacahuètes:

Pour préparer des chuño, il faut peler et laver quelques pommes de terres (de préférence des pommes de terre nouvelle), les couper en morceaux et les mettre au congélateur (crues) pendant 2 jours. On peut alors les utiliser tel quel pour le picante de pollo.
Ajouter la crème de cacahuète selon votre goût !

Buen provecho !!

by -
0 2321

Cette recette est salade péruvienne de pommes de terre servie avec une sauce. Les « papas à la huancaina » se dégustent en entrée dans beaucoup de restaurants péruviens.

C’est très facile à faire et tous les ingrédients sont faciles à trouver chez nous, alors profitez-en !!

Préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes

Ingrédients pour 4 personnes :
– 1 paquet de galettes de soja (facultatif)
– 4 piments jaunes ou rouges
– 4 pommes de terre (1 par personne)
– 3 oeufs
– huile d’olive
– ¼ de tasse de lait concentré
– 150 g de fromage frais
– 6 feuilles de laitue

Préparation :
1/ Nettoyer les piments et les faire bouillir dans un peu d’eau. Retirer la peau. 
Vous pouvez une fois que les piments sont cuits, les mettre dans un sac plastique, attendre quelques minutes et retirer la peau, c’est beaucoup plus facile !

2/ Epluchez et coupez les pommes de terre en morceaux. 
Mettez-les à cuire dans un grand volume d’eau salée jusqu’à ce que la pointe d’un couteau rentre facilement dans la chair. 

3/ Bouillir les œufs pour qu’ils soient durs. 

4/ Mixer le reste des ingrédients: fromage frais, lait, galettes, sel, poivre et huile pour former une sorte de crème. 

5/ Mélanger les pommes de terre cuites et coupées en rondelles avec la sauce. 

6/ Mettre sur une feuille de laitue dans chaque assiette pour la présentation. Mettre ensuite un peu du mélange de pommes de terre en sauce par dessus la feuille de laitue. 

7/ Décorer avec des œufs durs coupés en rondelles et une olive noire de préférence.

ps : n’oubliez pas les olives (noires ou violettes mais pas vertes), ça change tout !!

by -
0 4911

C’est quoi ce mot ? Les « Anticuchos » sont des brochettes de cœur de bœuf marinés. C’est une spécialité péruvienne que l’on retrouve également en Bolivie. Ce plat est servi généralement dans les marchés ou dans la rue.

Cette recette s’adresse aux personnes comme moi, qui aimons les abats, mais pour ceux qui n’ont jamais goûté c’est comme : manger des brochettes de viande de boeuf tout simplement !!
Une fois cet a priori dépassé, je pense que ça peut devenir une des brochettes star de nos barbecues l’été prochain !

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson :10 minutes + laisser reposer la marinade pendant 2 heures
Ingrédients pour 4 personnes :

Pour la marinade
– 2 gousses d’ail hachées
– 1 cuillère à café de piment
– du sel
– du poivre
– ½ tasse de vinaigre
– 1 cuillère à café de cumin

Pour les Anticuchos (brochettes)
– 1 cœur de bœuf préalablement nettoyé, dégraissé et dénervé. On peut aussi remplacer le cœur par de l’échine de porc (si vous n’aimez vraiment pas les abats).
– du sel
– de l’huile
– du piment frais
– des piques de brochettes en bois.

Préparation :
Pour la marinade
1 / Mélanger tous les ingrédients de la marinade et laisser reposer 2 a 3 heures, c’est mieux !

Pour les brochettes
1/ Couper le cœur en dés de 2 à 3 cm de long et les placer dans la marinade.

2/ Laissez mariner au moins 2h avant de les faire cuire. Vous pouvez de temps en temps les tourner pour que la viande soit plus tendre.

3/ Faire les brochettes avec les dés de viande (remplir les brochettes au ¾ seulement) .

4/ Faire cuire sur une plaque de cuisson ou sur la braise en les aspergeant d’un mélange d’huile et de piment moulu. Vous pouvez sinon les faire cuire au grill du four.

5/ Retourner les pour qu’elles cuisent de chaque coté.

Ce plat est normalement servi avec une pomme de terre entière cuite dans la braise (ou au four) et du maïs frais. Servir bien chaud avec une sauce piquante à votre goût !

by -
0 5080

L’almojábana est une espèce de beignet à base de fromage et de farine. Traditionnellement, les almojábanas se préparaient en hiver, pendant la période du Carnaval. Maintenant on les trouve tout au long de l’année et partout. Les beignets sont servis au petit déjeuner avec un café sinon ils sont consommés à n’importe quelle heure de la journée. Franchement c’est pas mal du tout !

Préparation : 5 minutes
Cuisson : 10 à 15 minutes

Ingrédients :
– 500 grammes de farine de blé
– 100 grammes de fromage de chèvre frais
– 1 cuillerée de levure
– 2 œufs battus
– 1 cuillerée de sel

Préparation :
1/ Mettre tous les ingrédients dans un saladier et mélanger. Une fois cette texture bien malaxée, vous devez obtenir une pâte.

2/ Diviser la pâte en 25 portions.
Chaque portion est façonnée rondement comme dans l´image ci-dessus.

3/ Déposer les almojábanas sur une plaque beurrée et faire cuire au four préchauffé à 300ºC jusqu´à ce qu´elles soient dorées.

Ps : Si la pâte des almojábanas est sèche, mouillez la avec un peu de lait.
Ps : J ‘ai trouvé des recettes de l’almojabana avec de la farine de maïs, donc à vous de voir ce que vous préférez !

Les buñelos sont aussi de petits beignets que l’on trouve partout en Colombie. Ils se mangent également à toute heure du jour ou de la nuit ! La consistance est la même que celle des almojabanas et la recette ne change pas beaucoup, c’est juste la forme et la grosseur en faite qui changent. Le gout est aussi plus prononcé en fromage ! Avis aux amateurs !

Cuisson : 10 minutes
Préparation : 20 minutes
Ingrédients :
– 75g de beurre
– 500g de farine de mais
– 1/4 litre d’eau (Faire moitié eau et lait)
– 4 oeufs
– une pincée de sel
– Huile


Préparation :

1/ Dans une casserole, verser l’eau et le sel. Ajouter le beurre lorsque le liquide commence à bouillir, puis une fois fondu, ajouter la farine et remuez sur feu doux.

2/ Lorsque la pâte vous parait suffisamment compacte et qu’elle se décolle des parois de la casserole, retirer du feu et laisser refroidir.

3/ Ajouter ensuite les œufs et mélanger à l’aide d’une spatule.

4/ Faire chauffer une grande quantité d’huile dans une casserole ou une grande poêle.
Lorsque l’huile est suffisamment chaude, faire des boules de taille moyenne avec la pâte et les plonger dans l’huile à l’aide d’une grosse cuillère huilée. Remuer lentement avec un écumoire. Ne placer que peu de buñuelos à la fois de façon à ce qu’ils ne se collent pas entre eux.

5/ Les retirer lorsqu’ils sont dorés.

by -
0 10252

L’ajiaco santafereño est un plat typique de l’intérieur de la Colombie. Bien que plusieurs régions de Colombie aient leurs recettes propres, la plus connue est l’ajiaco santafereño, qui tire son nom de Santa Fé de Bogotá (ancien nom de Bogotá) capitale de la Colombie. Ce plat est vraisemblablement dérivé du mot ají, terme Taíno signifiant « piment » qui s’est généralisé dans toute l’Amérique du sud espagnole.
Bien que l’ajiaco colombien moderne ne contienne pas d’ ají, il est probablement dérivé de plats indigènes plus épicés.

C’ est une soupe préparée à base de plusieurs variétés de pomme de terre cultivées sur les hauts-plateaux, qui contient aussi des herbes aromatiques (du guasca) , des épis de maïs et du poulet. Tous ces produits sont cultivés sur place et il est donc facile pour eux de préparer une soupe avec les produits du jardin. Pour vous il vous suffira d’aller au supermarché ou encore mieux sur les marchés !

L’ajiaco est si consistant qu’il est habituellement considéré comme un plat complet.
La soupe est généralement servie avec de la crème épaisse, des câpres et de l’avocat, le tout mélangé juste avant d’être consommé. Vous pourrez mettre plus d’avocat que de crème ou vise et versa, c’est à vous de voir et d’ajuster la préparation.

Préparation : 30 minutes
Cuisson : 1 heure
Ingrédients pour 8 à 10 personnes :
– 8 blancs de poulet sans la peau
– 4 ailes
– 3 oignons
– 5 oignons verts avec tiges
– 2 feuilles de laurier
– 2 belles branches de coriandre fraîche
– du sel et du poivre

Pour le reste des ingrédients, comme on ne peut pas trouver tous ces produits en France, vous pouvez remplacer ces derniers par :
– 2 branches de céleri pour les guascas
Il faut au moins 3 variétés de pommes de terre différentes pour faire ce plat.
– 1 kg de pomme de terre à purée à la place des papas « pastusa »
– 750 g de rates
– 500 g de vitelotte (pommes de terre anciennes)

Pour l’accompagnement :
– 3 avocats
– 1 bol de crème fraîche épaisse
– 3 citrons verts
– un bouquet de coriandre
– 1 pot de câpres

Préparation :

1/ Eplucher toutes les pommes de terre. Couper les pommes de terre à purée en lamelles épaisses. Faire bouillir 14 tasses d’eau dans une grande marmite, ajouter les morceaux de blancs de poulet sans peau et les ailes, le laurier, la coriandre et les oignons épluchés et coupés grossièrement, les lamelles de patates.

2/ Saler et poivrer selon votre goût.

3/ Faire cuire à bouillon moyen pendant 30 min. Sortir le poulet et réserver. Normalement on ne sert pas les ailes. Vous pourrez les conserver pour une autre recette.

4/ Faire cuire séparément les épis de maïs dans de l’eau bouillante 5 à 8 minutes selon leur taille, les égoutter et les couper en tronçons, réserver.

5/ Ajouter les pommes de terre restantes avec les branches de céleri dans le bouillon et laisser cuire 20 min. Baisser le feu, ajouter les épis de maïs et laisser frémir tout doucement pendant 10 min.

6/ Couper les blancs de poulet en petits morceaux. Ce

7/ Disposer à côté des petits plats avec des morceaux d’avocat, des citrons verts, de la crème fraîche, de la coriandre ciselée et des câpres et chacun se ajoute selon son goût les ingrédients.

Ps : Ce plat se sert normalement dans une grosse assiette à soupe avec des morceaux de poulet des pommes de terre et du maïs.

by -
5 14030

La cuisine colombienne est assez diversifiée. On trouve de tout selon les endroits : du poisson si l’on reste sur la côte caraibe, des fruits, des légumes à profusion et des plats typiques aussi.
Celui que j’ai choisi de vous présenter cette semaine s’appelle la bandeja paisa.

Ce plat vient de la région d’Antioquia (situé au nord-ouest du pays). Il comporte toujours du bœuf, du riz, des haricots noirs, des bananes plantains frits, du chorizo, de l’avocat et un œuf.
C’est un plat unique que l’on trouve dans n’importe quel restaurant du coin.
La recette est assez facile !

Préparation : 40 minutes
Faire tremper les haricots 24 heures
Cuisson : 30 minutes
Ingrédients pour 4 personnes :

– 1 kg de viande hachée
– 1 oignon coupé en morceaux
– 3 tomates de taille moyenne, épluchées et coupées en morceaux
– du persil
– de l’ail
– 8 cuillère à soupe d’huile
– du sel, du poivre
– 1 kilo d’haricots rouges secs
– 2 bananes vertes, coupées en morceaux
– 1 carotte moyenne, épluchée et râpée
– 1 gros oignon blanc, coupé en petits morceaux
– 250 grammes de lard
– 2 cuillère à soupe de sauce tomate
– 1 oeuf au plat par personne
– la moitié d’un avocat par personne

Préparation pour les haricots rouges :

1/ La veille, faire tremper les haricots rouges dans de l’eau. Les recouvrir entièrement. Les égoutter avant de les cuisiner.

2/ Dans une cocotte minute, mettre les haricots rouges, les bananes vertes, la carotte, l’oignon, le lard, l’huile et la sauce tomate. Recouvrir le tout d’eau et faire cuire.
Quand la cocotte siffle, réduisez le feu durant 30 minutes, ensuite assaisonnez à votre goût.

Préparation de la viande hachée :

1/ Mélanger les tomates, l’oignon, le persil, l’ail et 2 cuillères d’huile. Assaisonner.

2/ Assaisonner la viande hachée avec la sauce préparée précédemment.

3/ Dans une cocotte, versez 4 cuillères d’huile avec de l’eau et laisser bouillir.

4/ Ajouter la viande avec la sauce et faire cuire à feu moyen. L’eau s’évapore et la viande frit pendant 7 minutes.

5/ Faire cuire un oeuf au plat avec un peu de matière grasse.

6/ Couper une moitié d’avocat que vous ajouterez dans l’assiette une fois que tout sera cuit.

La bandeja paisa se sert généralement avec des galettes de maïs que l’on appelle : Arepas.

Ingrédients pour les galettes de mais :
– de la farine de mais
– de l’eau
– du sel

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 5 minutes

Préparation :
1 / Mélanger la farine de maïs blanchie dans un bol en plastique.

2/ Ajouter de l’eau et un peu de sel.
Pour les quantités c’est facile : Mesurer une tasse de farine par personne; ajouter une tasse d’eau par tasse de farine. Ajouter une pincée de sel et mélanger les ingrédients jusqu’à obtention d’un mélange homogène.

3/ Une fois que la pâte est prête, pétrir jusqu’à ce que le mélange soit satisfaisant.

4/ Faire une grosse boule avec la pâte et laissez-la reposer, pas plus de 5 minutes. Ensuite faire des petites galettes à la main et arrondir les bords avec la paume de la main.

5/ Pendant ce temps, faire chauffer dans une poêle un peu d’huile. Faire dorer les galettes quelques minutes. La consistance doit ressembler à des galettes de polenta !

by -
3 12008

Les bananes plantain sont importées toute l’année et viennent essentiellement de Martinique, d’Equateur, du Costa Rica, de Colombie et de Côte d’Ivoire. Nous l’avons découvert dans nos assiettes en premier au Costa Rica, puis au Panama et encore aujourd’hui en Colombie. D’ailleurs savez vous quelle est la consommation moyenne de bananes plantain en Colombie ? 160 kg par personne et par an !
On aime la banane sucrée, salée ou on ne l’aime pas, mais ici en tout cas elle est dans tous les plats !!

La banane plantain est une « banane-légume ». Elle a une peau épaisse et verte. Cette peau jaunit puis noircit lorsque le fruit mûrit. Elle a une chair plus ferme. Et surtout, elle est non comestible crue (même mûre) et elle est très amère.

Vous me direz, mais où peut-on trouver cette banane ? Et bien sachez que toutes les grandes villes de France ont leur petit quartier africain, donc dans un « bouiboui  » dans lequel vous n’aurez aucun souci à en trouver ou alors encore plus simple, dans certains grands supermarchés
au rayon « produits exotiques ».

Une fois vos bananes plantain achetées voici la démarche à suivre pour en faire un accompagnement qui aura du succès !!

La version bananes plantain salées :

Préparation : 20 min 
Repos de la pâte : 10 minutes
Cuisson : 10 min 

Ingrédients (pour 8 personnes )
– 3 bananes plantain
– 250 g de farine
– 50 g de sucre
– 3 oeufs
– 1 sachet de levure
– 1 verre de lait
– 1 bain de friture

Préparation : 

1/ Eplucher les bananes et coupez-les en rondelles (pas trop fines).

2/ Placer les dans une casserole avec 2 verres d’eau, faites cuire 5 à 10 min. Egoutter et laisser refroidir et réduire en purée avec une fourchette. 

3/ Préparer votre pâte, tamiser votre farine et la levure dans un saladier, vos œufs et le lait. Vous pouvez ajouter un peu de sucre mais ce n’est pas nécessaire quand on les fait en accompagnement salé !

4/ Ajouter votre purée de bananes à la pâte et mélanger bien le tout afin d’obtenir une pâte bien lisse.

5/ Laisser reposer au moins 10 min.

6/ Faites frire des petites boules de pâte à l’aide de 2 petites cuillères à café.

7/ Déposer-les ensuite sur un papier absorbant pour bien les égoutter. 

Conseils : Si vous aimez la fleur d’oranger ou la vanille vous pouvez en rajouter quelques gouttes dans la préparation sinon avec de la cannelle c’est bon aussi mais légèrement.

Sinon, pour la recette des bananes sucrées, Rémi a testé pour vous donc suivez ses conseils :

La version des bananes sucrées

préparation : 5 minutes
cuisson : 3 minutes

Ingrédients pour 5 personnes :
– 25 grammes de beurre salé
– 3 cuillères à café de miel
– 5 bananes normales et non plantain

1 / Eplucher les bananes et couper les dans la longueur. Recouper en 3 morceaux chaque longueur.

2 / Faites fondre une noisette de beurre, une fois celle-ci fondue, mettez vos bananes à cuire dans la poêle. Faire un peu caraméliser puis ajouter un peu de miel liquide sur chaque morceaux de bananes. Laisser encore quelques secondes. Ne rajoutez pas de sucre bien évidemment le miel est suffisant !

3/ Disposer dans un plat pour que chacun se serve ou dans une assiette.

Ps : Pour les gourmands, vous pouvez bien entendu remplacer le miel par du chocolat, de la chantilly…..

Articles populaires ence moment

14 19135
Comme pas mal de backpackers en voyage en Amérique Centrale, nous nous sommes posés la question : comment peut-on aller du Panama à la...

RANDOM POSTS

0 3624
Vous vous souvenez il y a 2 ans, j'écrivais un article sur les Ceviche! http://weloveamericalatina.com/2011/02/le-tartare-de-poisson-dici-cest-le-ceviche/ Voici des nouvelles photos d'un plat testé, consommé et plus qu'apprécié...